Le projet Osmose

English version

Le projet Osmose a pour objectif de créer un réseau de réflexion et d’échanges scientifiques sur le droit international et national du patrimoine culturel immatériel.

Grçcinieku iela. Izstâþu zâle "Mâkslas telpa". Dziesmu un deju svçtku tautas lietiðíâs mâkslas izstâde. Photo : Aivars Liepiņš. Avec l'aimable autorisation du Centre national letton pour la culture.

Photo : Aivars Liepins. Avec l’aimable autorisation du Centre national letton pour la culture.

Piloté par Anita Vaivade (Académie de la culture de Lettonie) et Marie Cornu (ISP-CNRS), ce projet s’attache tout particulièrement à élaborer une méthode et un cadre de réflexion communs pour préparer une étude comparative au niveau international. Ce projet réunit autour de débats académiques les chercheurs, jeunes chercheurs et professionnels qui s’intéressent, sous des perspectives différentes, au droit du patrimoine culturel immatériel, notamment : Jihane Chedouki, Jérôme Fromageau, Clea Hance, Christian Hottin, Lily Martinet, Vincent Négri, Émilie Terrier, Marie Trape, Noé Wagener et Catherine Wallaert (en France), et Liga Abele, Dace Bula et Daina Teters (en Lettonie), et avec la contribution scientifique régulière de Wang Li (en Chine). La réflexion au sein du projet est menée également grâce aux contributions d’experts invités à intervenir lors des séminaires, et à échanger à différentes occasions de rencontres et discussions.

En effet, alors que le phénomène du patrimoine culturel immatériel trouvait une traduction au sein des différents textes juridiques nationaux bien avant l’adoption en 2003 de la Convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le rayonnement mondial de cette notion s’est développé récemment dans le sillage de la forte impulsion internationale liée à cette convention. Or, si les résultats juridiques nationaux de cette impulsion peuvent paraître unifiés, en adoptant les mêmes références aux concepts et instruments décrits par la convention de 2003, ils révèlent également une incroyable diversité quant aux aspects juridiques soulevés et aux liens établis et renforcés entre branches du droit.

Dans ce cadre, et avec le soutien de Campus France, du ministère de l’Éducation et de la science de Lettonie, du programme national de recherche Habitus et en partenariat avec la Société internationale pour la recherche en droit du patrimoine culturel et droit de l’art.

Ateliers de recherche

  • Panel « Droit / Osmose 2014 » au sein du colloque Metamind’2014 « L’ordre en destruction et le chaos de l’ordre. Liberté »
    Intervenants : Christian Hottin, Vincent Négri et Anita Vaivade
    Animation : Anita Vaivade
    Musée de la bourse de Riga, Lettonie, 25 septembre 2014
  • « Patrimoine culturel immatériel : vers le langage universel du droit? »
    Intervenants : Dace Bula et Claudie Voisenat
    Animation : Christian Hottin
    École nationale des chartes, Paris, France, 4 novembre 2014
  • « Patrimoine culturel immatériel : droit national et droits subjectifs »
    Intervenants : Sanita Osipova, Daina Teters, Kristin Kuutma, Janet Blake, Harriet Deacon, Émilie Terrier, Vadims Mantrovs, Christian Hottin, Noé Wagener, Jérôme Fromageau et Marie Cornu
    Animation : Dace Bula et Anita Vaivade
    Académie de la Culture de Lettonie, Riga, 29 juin 2015
  • « Le Patrimoine culturel immatériel dans la loi, et après ?»
    Intervenants : Sara Gonzalez Cambeiro, Christian Hottin, Anita Vaivade et Noé Wagener
    Animation : Pascal Liévaux, Séverine Cachat, Marie Cornu
    Musée du quai Branly Jacques Chirac, Paris, 16 décembre 2016

Prochain atelier de recherche

  • Le patrimoine culturel immatériel dans la nature : espaces, ressources et pratiques
    Riga, 7 et 8 septembre 2017

Sessions de travail

Plusieurs sessions de travail ont par ailleurs été organisées dans le cadre du projet Osmose (en savoir plus).

Découvrez les dernières actualités du projet Osmose.