Catégorie : Séminaires et ateliers

Séminaire PEPS 12 Mars 2024

ENS Paris-Saclay Salle 3K07, Bâtiment Sud-Ouest, 3ème étage Organisateurs : Michela Barbot (IDHE.S), Christian Bessy (IDHE.S), Marie Cornu (ISP), Noé Wagener (ISP), avec le soutien de la MSH Paris-Saclay   Caroline Ehrhardt (IDHE.S, Université Paris VIII) Les mathématiques comme patrimoine Agnese Mussatti (IMT School for Advanced Studies Lucca) Protéger la valeur immatérielle d’un immeuble : nouveaux périmètres jurisprudentiels

23 novembre 2022 : “Refus d’attribution”, séance 6 du séminaire Tribu/A³ (Attribution – Auteur – Autrice)

17h45-20h Sciences Po, salle du Conseil (5e étage), 13 Rue de l’Université, 75007 Paris Zoom: inscription obligatoire à ecole.droit@sciencsspo.fr Intervenants :Laura Bertilotti, Enseignante à Sciences Po en Droit du marché de l’art, Avocate au barreau deNew York, Directrice Juridique, Sotheby’s FrancePascal Perrin, Directeur de recherche, Wildenstein Plattner Institute.Valentin Huerre, Juriste chez Christie’s, Auteur d’une thèse sur les enjeux juridiques del’expertise par les comités d’artistes Sur le marché de l’art, la question de l’attribution d’une oeuvre à son auteur.e croise le droitd’auteur et des mécanismes d’authentification spécifiques. Au premier chef, ce sont lesartistes, soutenus par leur droit moral, qui peuvent choisir...

Séminaire nomade “Origines, traces, provenance, enjeux de vocabulaire” (12 octobre, ENS Paris-Saclay)

Deuxième atelier du séminaire nomade « L’objet patrimonial, origines, traces, provenance » consacré aux enjeux de vocabulaire : à travers ce nouvel atelier, il s’agira d’identifier, de décrire et de confronter les notions à travers lesquelles les différentes disciplines impliquées dans le champ des sciences du patrimoine, analysent et construisent les origines des objets à travers la mobilisation d’un vocabulaire propre

Atelier Droit de la culture n° 4 (Cachan, 11 décembre 2018)

Le quatrième atelier Droit de la culture se déroulera le mardi 11 décembre 2018 à l’ISP de 14h à 18h. Cette séance sera l’occasion d’échanger autour d’interventions de Cécile Anger, Marie-Sophie de Clippele et Nicolas Thiébaut. Cette réunion permettra également de faire le point sur l’agenda des prochains mois et de discuter des projets de recherche, colloques et séminaires à venir. Informations pratiques : Mardi 11 décembre 2018 – 14h à 18h Institut des sciences sociales du politique Bâtiment Laplace, 2e étage, salle Pollak École normale supérieure Paris-Saclay 61 avenue du président Wilson, 94235 Cachan

“Le patrimoine en partage : un (nouveau) concept juridique ?” (colloque, Paris, 14 sept. 2018)

A l’occasion des 35e Journées européennes du patrimoine, une demi-journée d’études est organisée au musée du Quai Branly le vendredi 14 septembre 2018. Intitulée “Le patrimoine en partage : un (nouveau) concept juridique ?”, en écho au thème des journées du patrimoine de cette année (“L’art du partage”), cette demi-journée permettra notamment à plusieurs doctorants participant au carnet Droit, patrimoine & culture de présenter des communications. L’organisation de cet évènement est coordonnée par Vincent Négri et s’inscrit dans le cadre du cycle des Nouveaux champs d’études en droit du patrimoine culturel 2018-2019. Date : 14 septembre 2018, 14h30-17h Lieu :...

Atelier Droit de la culture n°3 (Cachan, 4 mai 2018)

Le troisième atelier Droit de la culture se déroulera le vendredi 4 mai 2018 à l’ISP, à partir de 9h30. Lors de cette séance, deux doctorantes présenteront leur thèse en préparation : Anna Pirri, dont les travaux portent sur une analyse comparative de la législation sur la circulation du patrimoine culturel, Alice Lopes Fabris, dont la thèse s’intitule : « La notion de crime contre le patrimoine culturel en droit international » (sous la direction de Vincent Négri). Un rapide point sur les projets de recherche en cours sera également fait durant cette réunion. Informations pratiques : Vendredi 4 mai 2018 –...

« Les signes de l’authenticité » (séminaire, Gif-sur-Yvette, 6 février 2018)

Cet atelier traitera des signatures matérielles de l’authenticité. On y questionnera en particulier la place du processus analytique dans l’établissement d’une signature et celle de son usage dans l’interprétation historique et les processus juridiques. En particulier, on s’interrogera sur les problèmes pratiques et théoriques soulevés par des visions « intensives » et « extensives » de l’authenticité : « degré d’authenticité », « fractions authentiques »…

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search