La définition de l’œuvre de Street art

“Times Square Subway Station and Subway Graffiti. 05/1973”, Erik Calonius, The U.S. National Archives

En droit français, la définition juridique la plus précise de l’œuvre de Street art ne voit en elle qu’une dégradation du bien d’autrui ; mais les créations urbaines peuvent aussi donner prise aux qualifications d’œuvre d’art, d’œuvre de l’esprit voire, pourquoi pas… de monument historique.

Dans le cadre d’un dossier publié par la revue Droit & Patrimoine, Clémentine Hébrard, doctorante en droit privé, analyse les spécificités de la création artistique en contexte urbain et les difficultés que pose sa qualification juridique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.