« Les lieux de l’authenticité » (séminaire, visioconférence, 11 février 2021 )

Cette nouvelle séance du séminaire « Authenticité » fait suite aux quatre journées tenues en 2017 et 2018 qui étaient respectivement consacrées à « La construction de la notion juridique d’authenticité », à « L’authenticité d’un bien culturel : contexte et matière », au « Travail d’authentification », et aux « Signes de l’authenticité ». Elles ont permis de préciser les cadres juridiques, institutionnels et disciplinaires, ainsi que les processus sociaux, culturels et professionnels, à travers lesquels se construit l’authenticité d’un objet.

Si la catégorie d’authenticum, forgée par la canonistique médiévale, désigne dans le temps long du droit la « continuité du lien entre un objet et son origine » (N. Heinich), entre un artefact et l’instance qui le certifie ou l’autorise, l’usage dès la même période du verbe authenticare révèle que l’établissement de l’authenticité passe par des procédures variées à travers lesquelles l’expert et ses instruments saisissent « le dépôt d’informations dans un objet », présent sous forme de signes et de traces. Cette saisie repose sur des mises à l’épreuve ou « prises » (C. Bessy) au cours desquelles les facultés de l’expert et la résistance offerte par l’objet – qui déjoue les capacités perceptuelles développées au contact des choses – sont symétrisées. Mais les propriétés matérielles spécifiques de l’objet sont aussi les traces de lieux et de réseaux au sein desquels il circule ou a circulé. Les lieux entretiennent donc une relation ambivalente – de production et d’attestation – avec l’authenticité des objets, singulièrement avec celle des biens culturels.
En savoir plus.

Programme

11 février 2021
> 9h30-16h30

ENS Paris-Saclay
En visioconférence

Contact : Pierre Chastang
> chastangpierre@gmail.com

Inscription obligatoire :
formulaire d’inscription


Programme

Matinée
Discutant : Yann Potin (Archives nationales)

9h30. Introduction
Pauline Lemaigre-Gaffier (DYPAC-UVSQ Paris-Saclay) et Cynthia Colmellere (IDHES – ENS Paris-Saclay / CentraleSupelec)

10h. De l’original à l’authentique : la signature comme lieu de l’authenticité
Michel Melot (Conservateur général honoraire des bibliothèques)

10h45. La négociation de l’authenticité. L’exemple du revolver de Jesse James
Thierry Lenain (Université libre de Bruxelles)

Après-midi
Discutant : Pierre Chastang (DYPAC – UVSQ Paris-Saclay)

14h30. Cet os est-il authentique ? Les fosses communes comme lieux de production et d’attestation des violences de masse et de génocide
Élisabeth Anstett (IRIS-CNRS)

15h15. L’expertise d’authenticité dans le prétoire
Laurent Pfister (Université Paris II-Panthéon Assas)

16h. Conclusions
Marie Cornu (ISP-CNRS/ENS Paris-Saclay) et Loïc Bertrand (PPSM, ENS Paris-Saclay)


Ce séminaire est organisé à l’Université Paris-Saclay par Pierre Chastang, Cynthia Colmellere, Marie Cornu et Pauline Lemaigre-Gaffier, avec le soutien de la Fondation des sciences du patrimoine.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search