Le code de déontologie de l’ICOM pour les musées, 1986-2016 (colloque, Genève, 7-8.12.2016)

Le code de déontologie de l’ICOM pour les musées, 1986-2016

L’universalité de la déontologie au service du patrimoine

En 1986, le Conseil international des musées (ICOM) a adopté le premier code de déontologie fixant des principes universels, source d’une responsabilité commune envers les collections et le patrimoine pour l’ensemble des professionnels de musées répartis sur les cinq continents, et dont le respect est alors «considéré comme une condition minimale pour pouvoir être membre de la profession muséale». Le code de l’ICOM devient ainsi la matrice et le reflet des règles de conduite professionnelle dont se dote la communauté muséale internationale. Trente ans après l’adoption de ce code, ce colloque international dressera un premier bilan de cette déontologie muséale et de son universalité. Des professionnels des musées, des experts du patrimoine ainsi que des juristes interrogeront les principes et les enjeux qui fondent la déontologie muséale.

Ce colloque, organisé au musée d’art et d’histoire de Genève les 7 et 8 décembre 2016, est placé sous la coordination scientifique de Jean-Yves Marin, de Vincent Négri et de Marc-André Renold.

Programme

Informations pratiques

2016_icom_depliant_colloque_page_1

2016_icom_depliant_colloque_page_2
2016_icom_depliant_colloque_page_3
2016_icom_depliant_colloque_page_4


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.