Patrimoines spoliés. Regards croisés France-Allemagne (colloque, Paris, 2-3 juin 2016)

Le Centre allemand d’histoire de l’art (DFK Paris) et l’Institut national du patrimoine organisent, en partenariat avec l’association Recherches sur les spoliations et l’Institut national d’histoire de l’art un colloque intitulé “Patrimoine spoliés, Regards croisés France – Allemagne” les 2 et 3 juin 2016 à Paris. Durant ce colloque, Marie Cornu, participante au carnet “Droit, patrimoine & culture”, modérera une table-ronde sur “les cadres juridiques en France et en Allemagne”, à laquelle participeront Corinne Hershkovitch et Imke Gielen, avocates.

Problé2016-06-02 09_21_15-dfk karte patrimoines 160510pg_02.pdf - [dfk karte patrimoines 160510pg.indd] -matique générale du colloque :

La recherche de provenance, discipline à part entière de l’histoire de l’art, suscite depuis une quinzaine d’années une attention accrue, tant auprès des spécialistes que d’un public plus large. Il s’agit d’explorer l’histoire et l’origine d’une oeuvre d’art, avec des perspectives qui peuvent varier grandement selon que la recherche s’inscrit dans un contexte commercial, universitaire ou muséal.

En Allemagne, la recherche de provenance a pris une place croissante dans la conscience collective, notamment depuis la signature des accords de Washington portant sur l’indemnisation des spoliations de familles juives (1998), et à travers des restitutions spectaculaires comme celle du tableau Scène de rue à Berlin d’Ernst Ludwig Kirchner issu de la collection Hess, la revendication des héritiers Flechtheim ou encore la découverte récente de la Collection Gurlitt à Munich. Toutefois, cette discipline est l’objet de controverses plus vives que jamais. Les recherches de provenance ne s’arrêtent pas aux frontières nationales. Pourtant, il est fréquent que les institutions, les méthodes et les outils de travail à travers lesquels elles s’élaborent ne soient pas ou très peu connus hors de leur pays d’origine.

C’est dans l’optique d’un renforcement de la coopération entre la France et l’Allemagne que l’Institut national du patrimoine (Inp) et le Centre allemand d’histoire de l’art – DFK Paris organisent, en partenariat avec l’Arbeitskreis Provenienzforschung et l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), ces journées d’études, qui permettront de présenter pour la première fois toutes les facettes de la recherche de provenance allemande et française.

Date : 2 et 3 juin 2016

Lieu : Auditorium de la galerie Cobert, 2 rue Vivienne, Paris 2e

PROGRAMME DÉTAILLÉ


Source de l’image d’en-tête : Couverture de la plaquette de présentation du colloque (WWII : STOLEN ART, 1945. American soldiers loading works of art stolen by Hermann Goering onto a truck. Photograph, 1945. Granger NYC / Rue des archives)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.