2e séance du séminaire « Les signes de la propriété » (Cachan, 18 mai 2016)

Avec le soutien de la Maison des sciences de l’homme de l’Université Paris-Saclay, Michela Barbot (CNRS-IDHES), Marie Cornu (CNRS-ISP), Claude Didry (CNRS-IDHES) et Noé Wagener (UPEC-MIL et ISP) organisent la seconde séance du séminaire sur « Les signes de la propriété ».

2016-04-28 12_44_39-Affiche_Signes de la propriete_Seance2.pdf - SumatraPDF

Cliquez sur l’affiche pour l’agrandir

Après une première séance organisée le 18 novembre 2015,  cette nouvelle séance se tiendra le 18 mai 2016, de 10h à 17h, à l’École normale supérieure de Cachan (bâtiment Laplace, salle Pollak, 2e étage), avec :

  • Séverine Dusollier [SciencesPo] : Les titres de la propriété intellectuelle
  • Emilia Schijman [CNRS] : Titres, héritages, propriété : enquête dans un grand ensemble à Buenos Aires
  • Mélanie Plouviez [Université de Nice Sophia Antipolis] : La critique durkheimienne de l’héritage
  • Jacques Petitier [ENS Cachan] : La propriété personnelle, à quels titres ? Droit de propriété et héritage en Russie soviétique
  • Louis Assier-Andrieu [SciencesPo] : discussions et conclusions

Présentation générale du séminaire :

Ce séminaire, qui se déroule sur quatre séances, se propose d’interroger ce qui fait la propriété. Plutôt que de chercher à circonscrire le concept de propriété en tant que tel, l’objectif est de travailler sur l’ensemble des signes interprétés comme manifestant la propriété. Prendre possession d’une chose, clore son bien, faire état d’un titre ou tirer de la valeur d’un bien : voilà, en effet, autant d’actions qui, d’une façon ou d’une autre, sont considérées comme mettant en mouvement la propriété. Et c’est précisément en replaçant bout à bout ces actions que la propriété peut être saisie – saisie non pas dans son insaisissable essence mais dans ses signes, qui sont autant de manifestations sociales. En s’attachant ainsi à éclairer les rapports entre la construction du concept de propriété et les signes interprétés comme manifestant la propriété, la démarche présente une particulière actualité, à l’heure où, dans la lignée des commons studies, la conviction se répand que la propriété n’est plus capable d’offrir un tableau pleinement satisfaisant de la diversité des modes d’usage des choses.

La séance du 18 mai 2016 du séminaire sur les signes de la propriété est spécifiquement consacrée à l’héritage et aux titres, considérés comme autant de signes au travers desquels la propriété se raconte.

Contact : msbarbot@gmail.com / noewagener@yahoo.fr


 

aegcciabISPIDHES

 



Citer ce billet
Droit, patrimoine & culture (2016, 28 avril). 2e séance du séminaire « Les signes de la propriété » (Cachan, 18 mai 2016). Droit, patrimoine et culture. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nw63

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search