Parution de « La diversité dans la gouvernance internationale : Perspectives culturelles, écologiques et juridiques »

Négri Vincent (dir.), La diversité dans la gouvernance internationale : Perspectives culturelles, écologiques et juridiques,  Bruylant, coll. Droits, territoires, cultures, 2016.

9782802746539La diversité est devenue un point de mire de nos sociétés et innerve les ordres juridiques. Perçue comme un gisement de valeurs positives, elle serait une source d’adhésion aux particularismes et d’acceptation des différences, ainsi que le socle et la condition d’une unité de l’ordre juridique international. Elle a pénétré le droit international, d’où elle a gagné la gouvernance internationale.
La diversité épouse le droit international selon deux voies cardinales : biologique et culturelle. Sous cette double affiliation, elle sollicite également les droits de l’homme ou la reconnaissance de droits spécifiques à des groupes sociaux ou à des communautés ; qu’il s’agisse des droits des populations autochtones ou des minorités culturelles, du partage des avantages résultant de l’utilisation de ressources biologiques et génétiques, ou encore, du droit au patrimoine reconnu à des communautés patrimoniales. La diversité s’adosse aussi à l’économie de marché et aux règles du commerce dont elle tente d’asservir certains principes à la promotion d’ordres normatifs singuliers, à l’instar de l’exception culturelle ou de la valorisation équitable des ressources génétiques. C’est alors la parure éthique de la diversité qui séduit. Notion matricielle, nourrie par une dimension holistique, la diversité s’est progressivement imposée comme une référence.
C’est à cette lecture croisée des figures de la diversité en droit international qu’invite cet ouvrage, pour explorer les analogies et les divergences entre diversité biologique et diversité culturelle, pour sonder la texture du droit international de l’environnement, d’une part, et de la culture d’autre part, pour en évaluer les porosités et les mises en tension avec les règles du commerce ou les droits de l’homme, et pour questionner la diversité comme paradigme du droit international.

L’ouvrage rassemble les contributions de :
Pierre-Marie Dupuy, Geoffroy Filoche, Geneviève Koubi, Pierre-André Loizeau, Sandrine Maljean-Dubois, Isabelle Michallet, Vincent Négri, Riccardo Pavoni, Isabelle Schulte-Tenckhoff, Tullio Scovazzi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search