Auteur : Marie Trape

Le Patrimoine Culturel Immatériel dans la loi, et après ? (conférence, Paris, 16 déc. 2016)

La 4ème séance du séminaire « Nouveaux champs d’étude en droit du patrimoine culturel » clôture le programme du 20e festival de l’imaginaire organisé par la Maison des cultures du monde. Cet événement marque également la 13e Journée du PCI. 2016 marque le dixième anniversaire de la ratification par la France de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel – entrée en vigueur au niveau international la même année – ainsi que l’adoption de la nouvelle loi « Création, architecture et patrimoine » qui intègre le PCI dans la définition du patrimoine. À l’heure des bilans de cette...

Savoirs ethnologiques et collections africaines, 1850-1950 (colloque, Paris, 8-9 déc. 2016)

Ce colloque programmé au musée du quai Branly-Jacques Chirac les 8 et  9 décembre 2016 s’inscrit dans un programme franco-allemand de recherches portant sur l’histoire croisée de l’ethnologie en France et en Allemagne au tournant du vingtième siècle. Ce programme est porté par deux partenaires principaux : le Centre Georg Simmel (UMR 8131 CNRS/EHESS) et l’Institut Frobenius de l’université Goethe de Francfort. Il porte sur les enjeux politiques des savoirs et pratiques ethnologiques et s’intègre à une série de colloques organisés depuis février 2014 et à la suite de celui organisé au Martin Gropius-Bau de Berlin en mars 2016 sur...

Parution de « La diversité dans la gouvernance internationale : Perspectives culturelles, écologiques et juridiques »

Négri Vincent (dir.), La diversité dans la gouvernance internationale : Perspectives culturelles, écologiques et juridiques,  Bruylant, coll. Droits, territoires, cultures, 2016. La diversité est devenue un point de mire de nos sociétés et innerve les ordres juridiques. Perçue comme un gisement de valeurs positives, elle serait une source d’adhésion aux particularismes et d’acceptation des différences, ainsi que le socle et la condition d’une unité de l’ordre juridique international. Elle a pénétré le droit international, d’où elle a gagné la gouvernance internationale. La diversité épouse le droit international selon deux voies cardinales : biologique et culturelle. Sous cette double affiliation, elle...

Le code de déontologie de l’ICOM pour les musées, 1986-2016 (colloque, Genève, 7-8.12.2016)

Le code de déontologie de l’ICOM pour les musées, 1986-2016 L’universalité de la déontologie au service du patrimoine En 1986, le Conseil international des musées (ICOM) a adopté le premier code de déontologie fixant des principes universels, source d’une responsabilité commune envers les collections et le patrimoine pour l’ensemble des professionnels de musées répartis sur les cinq continents, et dont le respect est alors «considéré comme une condition minimale pour pouvoir être membre de la profession muséale». Le code de l’ICOM devient ainsi la matrice et le reflet des règles de conduite professionnelle dont se dote la communauté muséale internationale. Trente ans...